Les actualités de Mai 2024

Les actualités d'Un Esprit de Famille

    BIENVENUE A NOS NOUVEAUX MEMBRES ! 

    • Le fonds de dotation « La musique pour grandir » fondé par Hélène Ploix soutient des projets musicaux auprès de très jeunes publics. 
    • Le fonds de dotation Bird fondé par Marie-Laure  Brenier et sa famille est axé sur des causes environnementales.
    • Le fonds de dotation Epissure de Xavier et Béatrice Demaegdt cherche à créer du lien social durable.
    • La fondation AlphaOmega créée par Maurice Tchenio permet à des associations leaders dans le secteur de l’éducation de changer d’échelle et d’avoir un impact sociétal durable.

    NOS CERCLES & GROUPES DE REFLEXION

    • Le Cercle Insertion est co-animé par la fondation Acome et la fondation Cassiopée. Il a pour but d’échanger et de soutenir des associations en France dans le domaine de l’insertion et de la réinsertion par le biais de la formation et l’accompagnement de publics défavorisés ou éloignés de l’emploi.
    • Le Cercle Handicap est co-animé par HappyCap foundation et Ahadi Foundation. 
    • Le Cercle Environnement est co-animé par le fonds Yes Futur et la fondation Le Tilleul.
    • Le Cercle Weber soutient collectivement des associations dans le domaine de l’éducation.
    • Le Cercle Culture co-finance un projet autour de la culture et du handicap à travers 6 structures philanthropiques et en partenariat avec le Théâtre National de Bretagne.
    • Le Cercle Vulnérabilité approfondit chaque trimestre un sujet.
    • Le Cercle Citoyenneté travaille sur des problématiques en lien avec le vivre-ensemble.
    • Le Groupe New Gen réunit la nouvelle génération de philanthropes entre 25 et 40 ans dont les perceptions et les formes d’engagement peuvent différer de celles de leurs aînés.

      Les actualités des membres d'Un Esprit de Famille

      • La fondation Kaléidoscope a organisé dimanche 12 mai à Marseille la retransmission de la « Joint Memorial Ceremony », une cérémonie en hommage à toutes les victimes tant israéliennes que palestiniennes. L’événement nommé « Nos larmes ont la même couleur » invitait à participer « sans drapeau, ni slogan » à un temps de recueillement.
        A Paris, l’action a été retransmise par Les Guerrières de la Paix et La Paix Maintenant. 
        >> La cérémonie en vidéo, c’est ici 
        >> Vous souhaitez échanger sur ce sujet ? Contactez Katia Mrowiec, présidente de la fondation Kaléidoscope.
      • Fonds Fondaher :
        Jeudi 30 mai à partir de 18h00
        Soirée remise des prix Fondaher et visite de la Citadelle

        Cette soirée se déroulera au coeur de la magnifique Citadelle dominant Marseille qui viendra de réouvrir au public.
        Au programme : visite privée, présentation des actions 2023/2024, témoignages et remise du Prix One Daher 2024. 
      • Break Poverty :
        Mercredi 19 juin à 17h45
        Conférence débat « Les inégalités dès le plus jeune âge »

        A l’occasion de la sortie de son étude « Les inégalités dès le plus jeune âge : comprendre et agir », Break Poverty Foundation organise une conférence-débat au Ministère des Solidarités et de la Santé, 14 avenue Duquesne – 75007 Paris. En présence de Madame Sarah El Haïry, Ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles.
      • A Lille, la Fondation AnBer se dote d’une nouvelle gouvernance sous la présidence de Benoît Leclercq, et d’un nouveau Délégué Général, Didier Colombier.
        Nous tenons à remercier tout particulièrement André et Bernadette Leclercq qui, en cocréant le Club du Rond-Point, ont impulsé la dynamique d’un Esprit de Famille.
      • Colam InitiativesBienvenue à Pauline Boussaingault, nouvelle Déléguée Générale.
      Les actualités de l'écosystème
      • Jeudi 30 mai à 19h à Paris
        Projection privée suivie d’un cocktail
        Documentaire  » XXI – le sport des solutions »
         
        Découvrez 5 formidables projets associatifs dans le monde utilisant le sport comme moyen d’aider, de réparer ou de créer du lien.

        Soirée organisée par la Banque Rothschild Martin Maurel avec pour intervenants :
        – David Blough, auteur du livre « Le sport des solutions »
        – Laurence Fischer, triple championne du monde de karaté et fondatrice de l’association Fight for Dignity
        > Adresse : cinéma du Panthéon – 13 rue Victor Cousin – Paris 75005

      Lire Ecouter Voir

      • Sortie de l’ouvrage collectif Les mots qui disent la philanthropie aux éditions Odile Jacob : le nouvel abécédaire incontournable de la philanthropie ! A la lettre F, vous retrouverez Sabine Roux de Bézieux qui a choisi le mot « Famille ».
      • 5ème Baromètre de la Solidarité réalisé par Ipsos pour Les Apprentis d’Auteuil sur le thème : « Quel avenir pour les dons aux associations et fondations en 2024 dans un contexte économique morose ? »

      Les actualités d’avril 2024

      Les actualités d'Un Esprit de Famille

        BIENVENUE A NOS NOUVEAUX MEMBRES ! 

        • La fondation Art Explora est engagée pour partager les arts et la culture avec le plus grand nombre.
        • La fondation Ditumba, abritée à la fondation Caritas, a pour mission de financer la formation professionnelle de jeunes défavorisés, prioritairement en Afrique subsaharienne, notamment au Burkina Faso.
        • Le fonds Horizons agit pour promouvoir l’égalité des chances et le soutien aux familles avec des enfants touchés par des troubles neurocomportementaux.
        • Le fonds Instruo Jeunesse du Monde oeuvre pour la jeunesse, l’éducation et plus particulièrement la lutte contre le décrochage scolaire.
        • Le fonds Solydarity travaille sur les sujets de l’éducation et du handicap.

        NOS CERCLES & GROUPES DE REFLEXION

        • Le Cercle Insertion est co-animé par la fondation Acome et la fondation Cassiopée. Il a pour but d’échanger et de soutenir des associations en France dans le domaine de l’insertion et de la réinsertion par le biais de la formation et l’accompagnement de publics défavorisés ou éloignés de l’emploi.
        • Le Cercle Handicap est co-animé par HappyCap foundation et Ahadi Foundation. 
        • Le Cercle Environnement est co-animé par le fonds Yes Futur et la fondation Le Tilleul.
        • Le Cercle Weber soutient collectivement des associations dans le domaine de l’éducation.
        • Le Cercle Culture co-finance un projet autour de la culture et du handicap à travers 6 structures philanthropiques et en partenariat avec le Théâtre National de Bretagne.
        • Le Cercle Vulnérabilité approfondit chaque trimestre un sujet. 
        • Le Cercle Citoyenneté travaille sur des problématiques en lien avec le vivre-ensemble.
        • Le Groupe New Gen réunit la nouvelle génération de philanthropes entre 25 et 40 ans dont les perceptions et les formes d’engagement peuvent différer de celles de leurs aînés.

        RETOUR SUR LES EVENEMENTS RESERVES AUX MEMBRES

        • Rencontre avec Emmanuel Faber le 7 mars
          Comment concilier responsabilité de dirigeant et engagement philanthropique en faveur de l’intérêt général ? Retrouvez la captation vidéo.

        Les actualités des membres d'Un Esprit de Famille

        • Fonds Kilema
          Kilema, dont l’action vise à favoriser l’inclusion des personnes présentant des troubles du neurodéveloppement par la culture, lance sa première Lettre d’information. Pour s’abonner
        • Fondaher
          Découvrez les 10 lauréats de l’appel à projets 2023 sur le thème « Rebondir ». En savoir plus
        • Fonds Okola
          Okola lance un ambitieux programme d’accélération pour lutter contre le harcèlement scolaire. En savoir plus
        Les actualités de l'écosystème
        •  Think Tank Et Tok! Pour penser autrement les sujets sensibles de la jeunesse.
          Rencontre le 22 avril sur les nouveaux enjeux de la sexualité adolescente.
        • Retrouvez le compte-rendu du Think Tank de la Philanthropie sur les fonds consomptibles
          Avec Philippe Gaboriau, directeur du Fonds de dotation du musée du Louvre, et Max Thillaye du Boullay, Directeur du Fonds Anyama.

        Lire Ecouter Voir

        • Confiance et transparence, deux piliers de la philanthropie. 
          Une interview d’Isabelle Gougenheim et François Content publiée par IDEAS
        • Les plaques de donateurs, des traces de la générosité ? 
          Un podcast de la Chaire Philanthropique de l’ESSEC.

        Altruisme efficace : est-ce la bonne stratégie philanthropique pour moi ?

        Alors que de plus en plus de philanthropes cherchent à augmenter l’impact social et environnemental de leurs dons, l’altruisme efficace (AE) est devenu une stratégie incontournable pour certains. Enraciné dans une philosophie de faire autant de bien que possible avec les ressources limitées disponibles, l’AE offre une approche pragmatique à la philanthropie. Dans cet article, nous découvrirons ce qu’est l’altruisme efficace, ses principes fondamentaux, ses partisans et les critiques auxquelles il est confronté.

        Altruisme efficace : qu’est-ce que c’est ?

        L’altruisme efficace peut être défini comme une philosophie visant à maximiser l’impact positif des actions altruistes. Il met l’accent sur les preuves, la raison et la pensée critique pour identifier les moyens les plus efficaces d’atténuer la souffrance et d’améliorer la qualité de vie, quelles que soient les frontières géographiques, les populations ou les espèces. Au cœur de l’altruisme efficace, il s’agit de prendre des décisions rationnelles pour s’assurer que chaque euro et chaque heure dépensés ont les rendements les plus importants que possible.

        Les principes de base de l’altruisme efficace gravitent autour des éléments suivants :

        1. Efficacité : prioriser les interventions ayant le plus grand impact positif attendu sur la base des preuves et des données empiriques. Cela pourrait impliquer des recherches et des analyses rigoureuses pour identifier les solutions les plus « rentables » aux problèmes mondiaux majeurs.
        2. Impartialité : adopter une perspective impartiale qui valorise de manière égale toutes les vies, indépendamment de la nationalité, de la race ou de l’espèce, qu’elle soit humaine ou animale. Les altruistes efficaces croient que les questions morales sont universelles et prônent une perspective mondiale pour aborder les défis sociaux et environnementaux.
        3. Scepticisme : avoir un esprit critique à l’égard des approches traditionnelles de la charité et de l’altruisme. L’altruisme efficace encourage les individus à remettre en question les idées reçues et à explorer des stratégies non conventionnelles pour maximiser l’impact.
        4. Neutralité des causes : rester ouvert quant aux problèmes les plus urgents à aborder. Les altruistes efficaces priorisent les causes en fonction de leur potentiel d’impact plutôt que des préférences personnelles ou émotionnelles.
        5. Pensée à long terme : prendre en compte les conséquences à long terme des actions caritatives et prioriser les interventions qui s’attaquent aux problèmes systémiques sous-jacents plutôt que de simplement traiter les symptômes.

        Qui sont les principaux partisans de l’altruisme efficace ?

        Le mouvement de l’AE est né au début du 21e siècle en réponse aux inefficacités et aux lacunes perçues de la philanthropie traditionnelle. Des philosophes et des éthiciens comme Peter Singer ont joué un rôle crucial dans la définition de ses principes fondamentaux. Les œuvres influentes de Singer, telles que « The Life You Can Save » et « Famine, Affluence, and Morality », ont posé les bases d’une approche plus systématique et fondée sur les preuves de l’altruisme.

        Depuis sa création, l’altruisme efficace s’est transformé en un mouvement mondial, bien qu’il soit étroitement associé à la Silicon Valley et au monde de la technologie, avec un grand nombre de partisans issus d’écoles de commerce les plus élitistes aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Voici quelques organisations qui ont joué un rôle déterminant dans la promotion des principes de l’AE :

        1. GiveWell : fondée en 2007, GiveWell est une organisation à but non lucratif dédiée à l’identification des œuvres de bienfaisance les plus efficaces au monde. Grâce à un processus de recherche et d’évaluation rigoureux, GiveWell recommande un groupe restreint d’organisations démontrant un impact exceptionnel dans des domaines tels que la santé mondiale et la réduction de la pauvreté.
        2. Fondation pour l’Altruisme Efficace : basée en Suisse, la Fondation pour l’Altruisme Efficace mène des recherches et des actions de sensibilisation pour promouvoir les principes de l’AE à l’échelle globale. Elle soutient des initiatives liées à la priorisation des causes, aux risques existentiels et à la philanthropie efficace.
        3. 80,000 Hours : cette organisation fournit des conseils de carrière et des ressources pour les individus cherchant à avoir un impact positif à travers leurs activités professionnelles. Elle met l’accent sur l’importance d’aligner sa carrière sur des opportunités à fort impact dans des domaines tels que la santé, la sécurité de l’intelligence artificielle et le changement climatique.
        4. Centre pour l’Altruisme Efficace : le CEA soutient et coordonne le mouvement de l’altruisme efficace à l’échelle mondiale. Par le biais de la recherche, le renforcement de groupes et de communautés, ainsi que des efforts de sensibilisation, le CEA vise à aider les individus et les organisations à maximiser leur impact positif sur le monde.
        5. Open Philanthropy : mène des recherches pour identifier des opportunités philanthropiques à fort impact dans divers domaines, notamment la santé et le développement international, la recherche scientifique et le bien-être des animaux d’élevage. Open Philanthropy a été initialement incubé en tant que partenariat entre GiveWell et Good Ventures (ce dernier fondé par Cari Tuna et Dustin Moskovitz, cofondateur de Facebook et Asana).

         

        Les arguments contre l’altruisme efficace

        Malgré sa popularité croissante, l’altruisme efficace n’est pas dénué de critiques ou de scandales comme le montre le cas du FTX Futures Fund.
        Cet article du journal Le Monde permet de plonger dans l’histoire de l’AE, y compris le scandale de FTX, et vous offre une vision 360 intéressante si vous avez le temps de le lire. Sinon, voici quelques-uns des principaux arguments contre l’altruisme efficace :

        1. Critique de l’utilitarisme : l’altruisme efficace est souvent critiqué pour son fort appui aux principes utilitaristes qui privilégient la maximisation du « bien-être global », sans suffisamment tenir compte des droits individuels ou des principes de la justice.
        2. Focalisation étroite : Les critiques soutiennent que l’accent mis par l’altruisme efficace sur les indicateurs quantifiables et les interventions fondées sur des preuves peut négliger d’importantes considérations morales, telles que la valeur intrinsèque des relations humaines et de la diversité culturelle.
        3. Négligence des problèmes locaux : En priorisant les défis mondiaux offrant le plus grand impact attendu, l’AE court le risque de négliger des problèmes importants au niveau local. Les critiques maintiennent qu’une approche plus équilibrée est nécessaire pour aborder efficacement les préoccupations à la fois mondiales et locales.
        4. Aversion au risque : Certains critiques affirment que l’accent mis par l’altruisme efficace sur l’atténuation des risques existentiels, tels que ceux posés par les technologies émergentes ou les pandémies, peut conduire à une peur excessive du risque et ainsi étouffer l’innovation.

        Et cela fonctionne pour moi ?

        Il existe de nombreuses alternatives à l’AE afin d’assurer une approche stratégique, notamment, la philanthropie basée sur la confiance, la philanthropie ouverte et le changement systémique.
        Les défenseurs de chaque approche soutiendront que leur approche est la plus impactante.
        Avant de décider quelle est la meilleure approche pour vous en tant que philanthrope, il est important d’identifier votre propre « boussole philanthropique » – c’est-à-dire, quel est le moteur principal de votre engagement philanthropique.

        Il n’y a pas de règle. Vous pouvez intégrer plusieurs stratégies et styles de philanthropie au sein de votre fondation ou fonds de dotation. Une approche à court terme et à long terme, par exemple, via deux programmes de dons distincts dont une approche de changement systémique et une réponse rapide aux crises d’urgence.
        Quoi qu’il en soit, l’élaboration de votre propre approche nécessite une réflexion approfondie et sur-mesure.

        En partenariat avec Kristina Vayda, KV Philanthropy Consulting

        Photo principale : © Towfiqu Barbhuiya sur Unsplash

         

        Les actualités de mars 2024

        Les actualités d'Un Esprit de Famille

          BIENVENUE A NOS NOUVEAUX MEMBRES ! 

          • Placée sous l’égide de la Fondation AnBer, Denibam est une fondation familiale fondée par Christine Maurette et sa famille. Elle soutient des projets visant l’insertion des personnes fragilisées, l’enfance en difficultés, et le développement durable.
          • Carole Monnoyeur dont le fonds familial est en cours de création.

          NOS CERCLES & GROUPES DE REFLEXION

          • Le Cercle Insertion est co-animé par la fondation Acome et la fondation Cassiopée. Il a pour but d’échanger et de soutenir des associations en France dans le domaine de l’insertion et de la réinsertion par le biais de la formation et l’accompagnement de publics défavorisés ou éloignés de l’emploi.
          • Le Cercle Handicap est co-animé par HappyCap foundation et Ahadi Foundation. 
          • Le Cercle Environnement est co-animé par le fonds Yes Futur et la fondation Le Tilleul.
          • Le Cercle Weber soutient collectivement des associations dans le domaine de l’éducation.
          • Le Cercle Culture co-finance un projet autour de la culture et du handicap à travers 6 structures philanthropiques et en partenariat avec le Théâtre National de Bretagne.
          • Le Cercle Vulnérabilité approfondit chaque trimestre un sujet. Le prochain thème portera sur l’Aide Sociale à l’Enfance.
          • Le Cercle Citoyenneté travaille sur des problématiques en lien avec le vivre-ensemble.
          • Le Groupe New Gen réunit la nouvelle génération de philanthropes entre 25 et 40 ans dont les perceptions et les formes d’engagement peuvent différer de celles de leurs aînés.

          RETOUR SUR LES EVENEMENTS RESERVES AUX MEMBRES

          • Rencontre avec Emmanuel Faber le 7 mars
            Comment concilier responsabilité de dirigeant et engagement philanthropique en faveur de l’intérêt général ? C’est autour de cette question qu’a porté notre rencontre avec Emmanuel Faber. En savoir plus.

          Les actualités des membres d'Un Esprit de Famille

          • Ahadi Foundation
            Retrouvez les résultats de l’étude réalisée par Odoxa pour Ahadi Foundation afin de mesurer le regard social sur le handicap et la représentativité des personnes handicapées.
          • Fondation Feuilhade
            La Fondation Feuilhade souhaite récompenser les acteurs qui œuvrent en faveur de l’habitat participatif entre générations par la remise annuelle du Prix de la Solidarité de Proximité©. Date limite d’envoi des dossiers : le 29 avril.
          • Fonds Vauban
            Le Fonds Vauban a participé au jury du Parvis Solidaire qui s’est déroulé le 11 mars dernier.
          • Fondation Hippocrène
            Soirée exceptionnelle à l’occasion de la remise des Prix Inspiring Young Europeans 2023 qui aura lieu le mardi 2 avril 2024 de 18h à 21h. En savoir plus.
          Les actualités de l'écosystème
          • Webinaire le 26 mars à 9h organisé par l’IDAF – Les produits structurés dédiés aux associations et fondations, une autre façon de diversifier son épargne. Info et inscription
          • Webinaire le 3 avril à 12h organisé par la Chaire Philanthropique de l’ESSEC – Philanthropie et territoires : Enjeux, défis et perspectives pour le secteur des fondations en FranceInfo et inscription.

          Lire Ecouter Voir

          • Les fondations territoriales : Hybrides, complexes, aux objectifs multiples et parfois contradictoires, que sont réellement les fondations territoriales ? Si elles se caractérisent par leur agilité à servir une communauté, cette agilité n’est pas sans fragilités.  Un podcast de la Chaire Philanthropie de l’ESSEC.
          • Le bénévolat inclusif : « S’intéresser au bénévolat inclusif c’est sortir de l’idée que le bénévolat c’est l’affaire des personnes les mieux loties, qui vont aider les personnes les plus démunies mais au contraire que tout le monde peut contribuer et ne pas être figé dans une posture aidée ou aidant. » Retrouvez l’article.

          Quel regard sur le handicap ? Une étude réalisée par Odoxa pour Ahadi Foundation

          Mesurer le regard social sur le handicap
          et la représentativité des personnes handicapées

          Interrogation des Français et des Européens
          Etude réalisée par Odoxa pour Ahadi Foundation

          Méthodologie. L’enquête a été réalisée par Internet du 20 au 21 février 2024 auprès d’un échantillon de 1005 Français âgés de 18 ans et plus et du 22 au 26 février 2024 auprès de 501 Espagnols, 501 Italiens, 501 Suédois et 501 Britanniques âgés de 18 ans et plus. La représentativité de chaque échantillon national est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l’interviewé et zone de résidence.

          Cette enquête vise à mesurer les opinions et perceptions des Français et des Européens concernant le handicap et la place des personnes handicapées dans la société, dans le monde professionnel, dans les médias et dans la vie politique. Les principaux enseignements de cette enquête figurent ci-dessous.

          Handicap : les préjugés restent élevés
          et n’ont quasiment pas reculé en 10 ans
          La situation en France est plus préoccupante que dans d’autres pays d’Europe

          • Pour 76% des Français, une personne handicapée est une charge lourde pour sa famille (-5pts en comparaison à 2014)
          • 52% des Français jugent que les travailleurs handicapés sont difficiles à intégrer dans une entreprise (+8 points en 10 ans)
          • 1 Français sur 5 pense toujours que les personnes handicapées ne sont pas « sexy » (21%, 3pts).

          Bien qu’en légère amélioration, les jugements demeurent très négatifs concernant l’implication de l’Etat et des entreprises, ainsi qu’en matière d’accessibilité des transports.

          • Uniquement 36% des Français jugent que l’État s’implique suffisamment pour faire reculer les discriminations à l’égard des personnes handicapées (+6pts) et 37% partagent ce jugement concernant les entreprises (+11pts). Les autres Européens se montrent plus positifs sur l’implication de ces acteurs.
          • Seuls 41% des Français jugent qu’en France les personnes handicapées peuvent prendre les transports en commun de façon autonome et si cette opinion a nettement progressé en 10 ans (+15pts), elle demeure minoritaire.

          En entreprise, les Français jugent désormais presque unanimement que les travailleurs handicapés sont performants (88%, +12pts) mais ils sont nettement plus réservés sur leur capacité à exercer des missions de premier plan. 8 Français sur 10 considèrent que sur les postes à responsabilités, les travailleurs handicapés rencontrent plus de difficultés que les autres travailleurs.

          Globalement, les Français sont plus critiques plus que leurs voisins européens sur la prise en charge du handicap. 74% d’entre eux pensent que les personnes handicapées ne sont pas suffisamment prises en compte par la société, un sentiment que ne partagent « que » 53% des Britanniques, 54% des Suédois, 55% des Espagnols et 59% des Italiens.

          Pour Deza Nguembock, Présidente de l’Ahadi Foundation : « Les préjugés envers les personnes handicapées entravent leur pleine participation et leur épanouissement dans la société française. La stigmatisation et la discrimination engendrent un isolement accru, une faible estime de soi et des troubles dépressifs, aggravant les défis quotidiens auxquels les personnes handicapées font face. La France, pays des droits de l’Homme, doit progresser vers une société où les personnes handicapées occupent pleinement leur juste place. Pour cela, il est urgent d’explorer de nouvelles approches, d’adopter des codes et un langage disruptifs. »

          Pour Stéphane Martin, Directeur Général de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) : « Le soutien de l’initiative de l’AHADI Foundation s’inscrit dans le cadre du mécénat de compétence de l’ARPP initiée en 2023, une offre destinée à accompagner des acteurs engagés en faveur de la transition écologique et sociétale dans l’élaboration de leurs campagnes publicitaires, et plus largement dans le cadre de la stratégie RSE de l’ARPP et de sa raison d’être historique, notamment d’une « juste » représentation de la société dans la publicité. C’est d’ailleurs une des observations de l’étude ODOXA, la nette préférence des Français et des Européens pour que, dans la publicité s’adressant à elles, les femmes en situation de handicap soient représentées juste comme elles sont réellement à 71 %. Mais dans une même proportion, 69 % des Français estiment que les personnes handicapées occupent une place insuffisante dans la publicité par rapport à leur nombre dans la population, un jugement partagé par les autres Européens. C’est le sens de l’engagement de l’ARPP aux côtés de Deza Nguembock. »

           

          À propos de l’Ahadi Foundation
          Un fonds de dotation opérateur engagé dans la transformation culturelle des perceptions sociales du handicap. En favorisant le développement du leadership socio-économique des femmes handicapées dans le monde, AHADI Foundation leur offre ainsi les voies et moyens de l’émancipation et de l’autonomie pleine et entière.

           

          Contacts presse :
          AHADI FOUNDATION
          Deza Nguembock
          Présidente et fondatrice
          Tel. +33 677 542 667
          hello@ahadi-foundation.org

          ODOXA
          Erwan LESTROHAN
          Directeur Conseil
          Tel. +33 (0)6 72 42 84 71
          erwan.lestrohan@odoxa.fr

          ARPP
          Sophie Huttmann
          Responsable du développement et de la communication
          Tel. +33 (0)1 40 15 15 32
          sophie.huttmann@arpp.org

          Aller au contenu principal