L’Opéra national de Paris, une Maison engagée en faveur de l’égalité des chances, la diversité et l’inclusion

29.02.24

Le lundi 05 février 2024, l’Association pour le Rayonnement de l’Opéra de Paris (AROP) a accueilli les membres d’Un Esprit de Famille pour une soirée au Palais Garnier placée sous le signe de l’engagement.

Au programme :

  • une visite privée des ateliers de couture du Ballet, au cœur du Palais Garnier, pour découvrir le travail exceptionnel des artisans à l’œuvre, qui ont à cœur de valoriser et transmettre leur savoir-faire aux générations futures,
  • des échanges avec Myriam Mazouzi, Directrice de l’Académie et Référente Diversité de l’Opéra national de Paris et Jean-Yves Kaced, Directeur du Mécénat et du Développement de l’Opéra national de Paris et Directeur de l’AROP, sur le thème « L’Opéra de Paris, une Maison engagée en faveur de l’égalité des chances, la diversité et l’inclusion ».

Retour sur ces discussions passionnantes et les dispositifs concrets menés par l’Académie de l’Opéra pour rendre l’Opéra accessible à tous, pour partir à la rencontre de publics, pour détecter et former de jeunes talents et pour valoriser les métiers d’art.

Autant de projets enthousiasmants qui ne pourraient voir le jour sans le soutien de généreux mécènes et philanthropes, et notamment de fondations privées et familiales. Car l’enjeu est aussi là : permettre à ces actions d’exister et les pérenniser afin qu’elles bénéficient au plus grand nombre.

L’Opéra National de Paris,  une institution tricentenaire ancrée dans son temps

Haut-lieu de l’excellence artistique française, l’Opéra national de Paris est avec ses deux théâtres, le Palais Garnier et l’Opéra Bastille, l’une des toutes premières maisons lyriques et chorégraphiques au monde :

  • 34 spectacles cette saison, dont un tiers de nouvelles productions, soit plus de 370 représentations annuelles d’opéras, de ballets et de concerts ;
  • 1 million de spectateurs par an dans ses salles, dans les cinémas, en région et en ligne ;
  • 440 artistes permanents (Orchestre, Ballet, Chœurs), 152 élèves à l’École de Danse, 28 artistes en résidence à l’Académie chaque

En 2019, l’Opéra national de Paris a célébré ses 350 ans, en souvenir du 28 juin 1669, jour où Louis XIV établit l’Académie royale de Musique et fonda le premier Opéra permanent au monde. En 2025 seront célébrés les 150 ans du Palais Garnier, un théâtre qui ne dort jamais vraiment, et un joyau architectural qui accueille plus d’un million de visiteurs par an.

Si ces anniversaires donnent à observer l’histoire de la Maison, ils constituent également l’occasion de se projeter vers l’avenir, de se tourner résolument vers les nouvelles générations, et de s’interroger sur son rôle citoyen d’acteur culturel engagé au sein de la collectivité : bien plus qu’une institution de spectacle vivant, l’Opéra de Paris se veut également une Maison responsable, et en prise avec les enjeux de son temps.

Avec 1 billet sur 3 vendu à moins de 50 euros, 14 avant-premières à 10 euros réservées à 30 000 spectateurs de moins de 28 ans cette saison, et une moyenne d’âge de 46 ans pour ses spectateurs, l’Opéra de Paris s’attache à s’ouvrir au plus grand nombre, grâce à une action résolue de long terme la poussant à partir à la rencontre de tous ceux qui ne peuvent venir à l’Opéra, pour des raisons financières, géographiques, de handicap etc…

L’Opéra de Paris souhaite permettre à ces publics dits « éloignés » ou « empêchés » de découvrir et appréhender les lieux (le Palais Garnier et l’Opéra Bastille), les œuvres d’opéra et de ballets mais aussi les métiers et savoir-faire de ses ateliers de décors et de costumes (artisans costumiers, perruquiers, modistes, ébénistes, etc…).

Plusieurs démarches parallèles sont menées de front pout répondre à ces enjeux :

  • programmes d’éducation artistique et culturelle : chaque saison, ce sont plus  de 20 000 bénéficiaires qui découvrent ainsi l’univers de l’Opéra national de Paris, ses œuvres, ses lieux et ses métiers, et partagent l’émotion du spectacle vivant : élèves scolarisés en réseau d’éducation prioritaire, jeunes et étudiants, apprentis, personnels soignants et soignés à l’hôpital, personnes en situation de handicap, adultes inscrits dans une démarche d’insertion sociale et d’apprentissage de la langue française ;
  • captations audiovisuelles des spectacles, notamment via la plateforme en ligne POP (Paris Opera Play) ;
  • accessibilité des théâtres et des sites internet, spectacles en audiodescription, séances relax ;
  • offres tarifaires préférentielles pour les jeunes, les primo-spectateurs, les familles, les étudiants, les personnes en situation de handicap.

    Focus sur l’inclusion des personnes en situation de handicap

    L’Opéra de Paris a engagé plusieurs actions concrètes en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap :

    • Salariés en situation de handicap : un accord en faveur de l’emploi des salariés en situation de handicap a été signé à l’Opéra national de Paris en mai 2022. Il vise à définir la politique de l’Opéra en vue de contribuer davantage à l’insertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, afin de leur garantir un environnement et un accueil adaptés.
    • Les Séances Relax : en partenariat avec Culture Relax, l’Opéra de Paris propose un dispositif d’accueil inclusif, bienveillant, visant à faciliter la venue au théâtre de personnes dont le handicap (autisme, polyhandicap, handicap mental, handicap psychique, maladie d’Alzheimer, ) peut entraîner des comportements atypiques et imprévisibles pendant la représentation.
    • Audiodescription : depuis près de 20 ans, des spectacles sont proposés en audiodescription à l’Opéra national de Paris. En partenariat avec Accès Culture, l’Opéra renforce son offre d’accessibilité en augmentant le nombre de spectacles offerts en audiodescription (de 5 spectacles en 22/23 à 6 en 23/24) avec 4 opéras et 2 ballets, tous présentés à l’Opéra
    • Aménagement des espaces publics : depuis plusieurs années, l’Opéra s’efforce de rendre ses bâtiments plus accessibles aux personnes en situation de L’Opéra poursuit les travaux engagés en 22/23, lesquels ont notamment permis de créer deux plateformes pour personnes à mobilité réduite (PMR) à l’Amphithéâtre Olivier Messiaen pour accueillir 12 fauteuils, de mettre aux normes les escaliers des zones publiques de l’Opéra Bastille, et d’installer trois tablettes PMR sur les comptoirs d’accueil. Au cours de la saison 23/24, des mains courantes seront posées sur les marches de la façade principale du Palais Garnier et dans le vestibule d’entrée ; une signalétique en braille sera déployée à l’intérieur et à l’extérieur des cabines d’ascenseur, et des travaux seront effectués pour améliorer l’accessibilité du Studio Bastille à l’Opéra Bastille ; un programme de mise aux normes de l’École de Danse débutera avec une mise aux normes de l’Amphithéâtre Lifar, la création de sanitaires PMR et la pose de contremarches et de mains courantes.

      Transmission, formation et création au coeur des missions de l’Académie de l’Opéra national de Paris

      Transmission, formation et création sont les trois missions principales de l’Académie de l’Opéra national de Paris. Structurée en deux pôles, Formation professionnelle et Éducation artistique et culturelle, l’Académie s’attache à accompagner de jeunes artistes dans l’apprentissage de leurs métiers et permet à des élèves de la maternelle à l’université de découvrir de manière sensible le monde de l’opéra et du ballet.

       La formation professionnelle

      La transmission des savoir-faire est au cœur des missions de l’Académie de l’Opéra national de Paris, qui accueille chaque saison des jeunes artistes en résidence afin de compléter leur formation. Une trentaine d’artistes venus du monde entier, chanteurs, pianistes-chefs de chant, instrumentistes et metteurs en scène, se perfectionnent à l’Opéra de Paris pendant deux ou trois saisons.

      En plaçant l’expérience de la scène au cœur de leur formation, l’Académie s’attache à accompagner ces jeunes professionnels dans l’apprentissage de leurs métiers et leur donne la possibilité de travailler aux côtés d’artistes reconnus dans le cadre d’une programmation dédiée de récitals et de productions lyriques, à l’Opéra de Paris et hors les murs.

      Une nouvelle production de Street Scene de Kurt Weill, oeuvre majeure du répertoire lyrique américain, sera ainsi interprétée par les chanteurs de l’Académie à la MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis Bobigny du 19 au 27 avril 2024.

      L’éducation artistique et culturelle

      Chaque saison, les programmes d’éducation artistique et culturelle proposés par l’Académie permettent de faire découvrir de manière active le monde de l’opéra et du ballet aux jeunes générations et de sensibiliser de nouveaux publics, en voici quelques exemples.

        L’Opéra en Guyane

        À l’automne dernier, l’Opéra national de Paris a initié le développement de « L’Opéra en Guyane », projet de coopération culturelle qui s’inscrit dans une démarche d’égalité des  chances  et  de  partage,  et  contribue à renforcer l’ancrage de l’Opéra sur le territoire national, métropolitain comme ultramarin, autour de plusieurs axes : accompagnement de jeunes talents, sensibilisation à l’art lyrique, éducation artistique et culturelle.

        Le programme a récemment été étendu dans des communes du littoral, en partenariat avec les structures locales.

        ©Photo Conservatoire de Musique, Danse, Théâtre de Guyane

          Les Orchestres Lyriques de jeunes « ADOS » (apprentissage de l’orchestre)

          En septembre dernier, l’Académie de l’Opéra national de Paris a lancé le programme « ADO – Apprentissage De l’Orchestre », le premier dispositif d’orchestres lyriques de jeunes en France.

          Ce programme est développé en partenariat avec 11 conservatoires parisiens et de Seine-Saint-Denis et propose à 150 musiciens âgés de 12 à 18 ans une nouvelle expérience de l’orchestre, centrée sur les répertoires lyrique et chorégraphique, par une pratique pluridisciplinaire, qui intègre le chant choral, la danse et la pratique collective.

          ©Photo Flore Caron

            Le Serment d’Opéra

            Lancé après la pandémie de Covid-19, Le Serment d’Opéra est  un  programme  d’éducation  artistique et culturelle adapté à  des  patients  en  hôpital  et aux professionnels de santé, dont l’objectif est d’accompagner des personnes souffrant de troubles psychiques ou physiques par la pratique artistique.

            Ce programme a été développé en partenariat avec le Centre hospitalier d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), le Centre hospitalier Sainte-Anne et l’Atelier Cognacq-Jay pour des patients atteints de cancer ou en rémission.

            ©Photo AFP

              OpérApprentis

              Lancé en septembre 2018 par un partenariat entre la Région Île-de-France et l’Académie de l’Opéra national de Paris, le programme OpérApprentis sensibilise chaque saison plus de 500 élèves issus de 15 Centres de Formation d’Apprentis (CFA) au monde de l’opéra et du ballet sur le territoire français.

              Plus de 200 ateliers sont offerts à des jeunes en formation dans des secteurs très divers – vente, menuiserie, pâtisserie, coiffure, joaillerie – en collaboration avec les équipes pédagogiques de chaque établissement, mais aussi avec des chorégraphes, artistes lyriques, musiciens et metteurs en scène partenaires de l’Académie.

              S’ajoute à cela un parcours de découverte de l’Opéra national de Paris qui s’articule autour de visites de nos théâtres, de rencontres organisées avec les professionnels de l’Opéra, représentant les quelque 100 métiers qui constituent les forces vives de notre Maison.

              Les jeunes  apprentis  peuvent  ainsi  appréhender un débouché de leur formation qui leur était jusqu’alors inconnu, assimiler des connaissances complémentaires qui leur serviront tout au long de leur parcours professionnel, et acquérir de nouveaux outils d’épanouissement personnel.

              ©Photo Clara Miquel

                Dix mois d’école et d’Opéra

                Développé en 1991 en partenariat avec l’Éducation nationale, DMEO a été pensé pour permettre à des élèves scolarisés en réseau d’éducation prioritaire de découvrir le monde de l’opéra et du ballet.

                Plus de 30 000 élèves ont ainsi déjà bénéficié d’un parcours d’immersion à l’Opéra national de Paris, à la découverte des œuvres, des lieux et des métiers. Il accompagne cette saison 39 classes.

                Fort de son succès en Île-de-France depuis plus de 30 ans, l’Académie a étendu le programme en région (Corse, Centre-Val de Loire, Normandie).

                ©Photo Julien Benhamou – OnP

                  Comment la philanthropie et le mécénat accompagnent-ils les engagements de l’Opéra de Paris en matière d’égalité des chances, de diversité et d’inclusion ?

                  Ces nombreuses initiatives en faveur de l’inclusion, la transmission, l’ouverture de l’Opéra ne pourraient voir le jour ni être pérennisées sans le généreux soutien des mécènes, individuels, entreprises ainsi que des fondations privées, notamment familiales, qui sont de plus en plus nombreuses à s’engager aux côtés de l’Opéra national de Paris.

                  Le budget de l’Opéra de Paris est dépendant à 57 % de ses ressources propres : la billetterie de ses spectacles bien sûr, mais aussi le mécénat et d’autres revenus commerciaux. En 2023, l’AROP a collecté environ 22,5 millions d’euros de mécénat en faveur de l’Opéra.

                  Ce mécénat irrigue l’ensemble des missions de l’Opéra de Paris : la création de spectacles lyriques et chorégraphiques pour enrichir le répertoire, la formation et la transmission de nos savoir-faire au sein de l’École de Danse et de l’Académie, l’ouverture et l’accessibilité au plus grand nombre, la valorisation et la diffusion de notre patrimoine matériel et immatériel (les restaurations patrimoniales du Palais Garnier par exemple).

                  Avantages fiscaux :

                  • Réduction fiscale de 66% sur l’impôt sur le revenu (IRPP)
                  • Réduction fiscale de 75% sur l’impôt sur la fortune imobilière (IFI)
                  • Réduction fiscale pour les donateurs imposables en Europe et aux Etats-Unis

                  Contacts :

                  Aller au contenu principal