Soutenu notamment par

Le fonds de dotation Le Chant des Etoiles 

Mission 

L’association Chemins d’Espérance gère plus d’une vingtaine d’EHPAD et résidences autonomes sur toute la France et place la relation humaine au cœur de l’accompagnement des personnes qu’elle accueille. Son programme “Vis l’âge®” vise à soulager les douleurs des résidents, à promouvoir leur autonomie, à renforcer leurs liens sociaux, en un mot à donner à la fin de vie tout le soin et toute l’intensité qu’elle mérite.

La crise sanitaire sans précédent impacte profondément les EHPAD de Chemins d’Espérance, leur personnel soignant et leurs résidents. Les résidents contaminés par le Covid19 et qui évoluent vers une forme sévère de la maladie développent des symptômes de détresse respiratoire douloureux avec sensations d’étouffement, ce qui engendre angoisse, souffrance physique et psychologique.

Projet Prise en charge des résidents atteints par le Covid19

L’intention de cette démarche est d’assurer le confort du patient confronté à l’asphyxie, dont on sait que l’évolution sera rapidement défavorable. Ce n’est pas une démarche visant à précipiter le décès, mais à assurer l’apaisement. Il s’agit d’une sédation proportionnée devant l’urgence des symptômes de détresse respiratoire, associée à une analgésie par morphine, qui limite la polypnée (fréquence respiratoire > 30/mn). L’objectif est l’obtention rapide d’une diminution de la vigilance, pour faire disparaître les signes cliniques insupportables.

 

Le médecin prescripteur prépare une transmission anticipée pour permettre une mise en œuvre immédiate du protocole, même la nuit ou le week-end. Les infirmiers préparent des kits de traitement prêts à l’emploi pour faire face aux situations de crise.

Afin de faciliter le travail des médecins traitants, sur-sollicités actuellement, des ordonnances types “sécurisées” seront mises à disposition dans les postes de soins.

Le protocole implique de pouvoir administrer les doses 24 h/24. Pour être applicable dans les établissements en toute sécurité, il faut faire appel à des infirmier.ère.s de nuit qui administrent le traitement dans une continuité de soins et de soulagement des souffrances, particulièrement en fin de vie liée aux détresses respiratoires du coronavirus.

Le budget néccessaire à ce projet sélève 18 090 € par site pour une durée d’un mois (budget détaillé sur demande).

 

Contact

t.berthon@unespritdefamille.org

06 27 15 15 21