La course au changement du bateau LinkedOut pendant le Vendée Globe 2020

Porté par l’association Entourage, LinkedOut est un programme de partage de réseau professionnel avec ceux qui n’en ont pas. Voici un exemple de stratégie d’alliance gagnante : un dispositif de remise à l’emploi innovant, une entreprise engagée et un sportif de haut niveau. Les protagonistes nous font partager cette expérience qui a reçu un trophée Sporsora du marketing sportif.

Visoconférence le 3 mai 2021

Jean-Marc Potdevin, président et fondateur d’Entourage 

Le bateau LinkedOut est la rencontre de 3 hommes et 3 univers : l’entreprise, le sport et l’action sociale.

Entourage permet à chacun d’agir pour les personnes exclues en créant du réseau autour d’elles. Concrètement, Entourage est aussi une application mobile qui connecte les voisins avec les sans-abris afin de les relancer dans un chemin de vie.

Un certain nombre de personnes sans-abri ont la capacité et la motivation pour travailler. Le programme LinkedOut leur donne la visibilité pour accéder à des opportunités d’emploi par la viralisation des CV et l’accompagnement par des coaches bénévoles. Ouvrir des postes à des personnes exclues (SDF, jeunes sortant de l’ASE, primo-arrivants en France…) est une richesse pour l’entreprise et ses équipes. La première promotion d’une quinzaine de personnes en 2019 a eu un beau succès.

Nous réflechissions au modèle économique de LinkedOut : le Vendée Globe a une grande exposition médiatique et donne de la visibilité.

J’ai rencontré Alexandre Fayeulle qui s’est emparé du sujet, ainsi que son entreprise Advens. Nous nous sommes rendus au Havre avec 5 membres du Comité de la Rue d’Entourage (SDF ou anciens SDF) pour rencontrer le skipper Thomas Ruyant : pouvaient-ils se reconnaître dans ce projet ? L’un d’eux, Eric, nous a convaincus : “Pour une fois, on va nous donner le plus beau, le meilleur pour notre cause, pour faire entendre notre voix.”

Nous avons décidé de tout miser sur la remise en emploi de nos candidats en mettant en valeur la marque LinkedOut sur le bateau.

En 2020, 200 entreprises ont envoyé des offres d’emplois pour nos 80 candidats. 32 d’entre elles ont recruté 44 candidats. En 2021, LinkedOut se donne l’objectif ambitieux de 150 candidats à Lyon, Lille et Paris.

Aux couleurs de LinkedOut, le bateau va participer prochainement au Tour de l’Europe. Une promotion de jeunes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance suivre avec attention ce Tour réalisé par Thomas.

Alexandre Fayeulle, président et fondateur d’Advens, leader français de la cybersécurité, et sponsor du bateau LinkedOut 

En particiapant au Souffle du Nord en 2016, qui a financé la participation d’un bateau au Vendée Globe pour mettre en avant le projet Imagine, j’ai compris la formidable alchimie entre un événement sportif et une association.

Avec Thomas Ruyant, nous avons monté un projet sportif très performant pour le Vendée Globe 2020. Nous voulions recréer sa dimension sociétale pour offrir à une association toute la puissance médiatique et mobilisatrice du Vendée Globe. L’impact sociétal est ma raison d’être personnelle et la raison d’être d’Advens, qui fédère les 250 collaborateurs.

J’ai découvert LinkedOut qui rend l’inclusion accessible à tous, grâce à des outils très simples. Avec Thomas Ruyant, nous avons validé le naming du bateau pour LinkedOut à la place d’Advens.

Nous avons pris conscience des enjeux de l’exclusion et sensibilisé les collaborateurs d’Advens. Près de 10 % d’entre eux se sont mobilisés pour devenir coaches des candidats LinkedOut. Nous avons aussi mobilisé nos clients. Nous cherchons à rendre certains métiers de la cybersécurité accessibles à des personnes exclues.

Ce modèle de sponsoring innovant a eu beaucoup d’écho. Les entreprises et les marques ont aujourd’hui l’obligation de donner du sens à leurs activités, avec sincérité, si elles veulent continuer à attirer les talents et les consommateurs. C’est un mouvement de fond dans l’économie et tout le monde est gagnant.

Thomas Ruyant, skipper du bateau LinkedOut

En 2014, je me posais beaucoup de questions sur l’utilité de ce que je faisais : la voile en solitaire est assez égoïste. Comment être utile en faisant avancer vite un bateau ? J’ai alors rencontré le Souffle du Nord pour le projet Imagine. 180 entreprises ont suivi. Ce fut un vrai succès.

J’ai été convaincu par l’impact très puissant du tryptique sport, entreprise et association. Est-ce possible de combiner un projet associatif avec un bateau qui vaut quelques millions d’euros ? Le Comité de la Rue d’Entourage a emporté la décision.

La technologie est importante dans LinkedOut : c’est cohérent avec l’ADN d’Advens et des bateaux toujours plus innovants. C’est une responsabilité pour moi de porter ce message dans les voiles, une pression qui m’a donné beaucoup d’énergie : ceux qui cherchaient du travail étaient derrière moi.

Je suis très fier d’être le skipper du bateau LinkedOut ! Le Tour d’Europe démarre dans quelques semaines, la Transat Jacques Vabre en fin d’année sera aussi très médiatisée.

Depuis la fin du Vendée Globe, nous recevons beaucoup d’appels d’équipes de course aux large intéressées par notre expérience. Nous avons reçu le prix Sporsora du marketing sportif. Notre projet fait réfléchir les sportifs, leurs équipes et les entreprises.