La philanthropie familiale en France

U

Fruit d’une initiative privée, la fondation familiale consiste en l’abandon irrévocable par le fondateur d’une partie de son patrimoine ou de ses revenus au profit de l’intérêt général.

Chaque fondation est unique



Elle puise sa naissance dans un événement déclencheur, récent ou remontant à plusieurs générations : une réussite entrepreneuriale, un accident de la vie (décès, handicap, maladie), un héritage, une plus-value, une rencontre…

Le fondateur exprime souvent le désir de redonner une partie de ce qu’il reçu ou de contribuer à l’amélioration d’une situation jugée par lui douloureuse.

Toutes partagent un état d'esprit commun

  • Agir pour des causes d’intérêt général : lutter contre les inégalités, favoriser la culture pour tous, agir pour une planète durable… Les sujets sont innombrables.
  • Donner et se donner : s’impliquer pleinement dans les projets initiés ou soutenus financièrement.
  • Partager : ses ressources financières, ses compétences, son réseau relationnel, son expérience avec d’autres philanthropes.

Chiffres clés *

  • 10 % des fondations sont familiales : 350 fondations familiales sur 3500 fondations en France.
  • 2% des dons distribués : 165 millions € sur un total de 7,4 milliards d’€/an.
  • Fourchette des dons distribués par fondation / an : de 8 000 € à 30 millions €.

* La philanthropie : une affaire de familles, par Arthur Gautier et Anne Claire Pache, Chaire Philanthropie de l’ESSEC Business School – 2014