La Fondation Goélands* remet la première édition
de son prix Nelly Lefèvre

Oct 18, 2018 | Actualités

La Fondation Goélands distingue deux jeunes musicien.ne.s lauréat.e.s de son Prix Nelly Lefèvre.

Comme chaque année, la Fondation Goélands a organisé en septembre Salle Cortot à Paris un concert au profit de ses actions :

  • le soutien humain et financier à des lycéens ou étudiants défavorisés,
  • la lutte contre les maladies génétiques.

7 musiciens très talentueux, âgés de 22 à 25 ans, proches de la Fondationt joué des œuvres de Fauré, Debussy, Chopin et Brahms.

Nouveau programme dédié aux jeunes talents musicaux

En 2017, la Fondation a créé le programme Bösendorfer (du nom de la célèbre marque de pianos) pour aider de jeunes étudiants pianistes de haut niveau à financer leurs études. Ce programme est financé par un legs de Nelly Lefèvre, marraine de Marc Guyot, fondateur de Goélands.

Parallèlement, elle a lancé le prix Nelly Lefevre qui récompense de jeunes musicien.ne.s, non nécessairement étudiants, qui ont besoin d’être épaulé.e.s financièrement et accomplissent une réalisation exceptionnelle : composition, concert, concours, festival.

Deux lauréats ont été récompensés en 2018, recevant chacun le Prix Nelly Lefèvre Rachmaninov d’un montant de 5000 € :

  • Antoine Simon, pianiste de 24 ans : primé lors de plusieurs concours internationaux, il se produit régulièrement, en tant que soliste, en France et à l’étranger. Il accompagne également plusieurs chœurs, enseigne et compose notamment pour les Concerts de Poche : ils ont pour vocation de conduire des artistes très qualifiés vers des publics qui n’ont pas ou peu accès la musique.
  • Iryna Kyshiliaruk, jeune soprano ukrainienne de 27 ans : Irina a étudié le chant à Kiev puis, depuis 2013, au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris. Avec ses collègues, Iryna organise régulièrement des concerts de bienfaisance dans différentes salles parisiennes pour aider les victimes de guerre en Ukraine. Son premier CD sort début 2019 chez Mirare.

Iryna Kyshiliaruk reçoit son prix à la salle Cortot, à Paris

* Fondation abritée par la Fondation pour l’Enfance, Fondation Reconnue d’Utilité Publique